Régime

Régime

Le premier mot 

Régimes spéciaux, régimes dérogatoires, régime universel des retraites… jamais ce mot n’aura été autant employé qu’en cette période. Qu’ils soient cheminots, conducteurs de métro, policiers, ou encore avocats, nombreux sont ceux qui sont fortement affectés par la réforme des retraites. Face aux explications du gouvernement qui peinent à convaincre, la grève risque de durer, rythmée par des manifestations cette semaine. Les Français peuvent-ils rêver à une trêve pour Noël ? Rien n’est moins sûr.

Se serrer la ceinture ou bien faire bombance, c’est quitte ou double pour les régimes en cette fin d’année.

Mot pour mot

Régime vient du latin regimen qui signifie direction, gouvernement. Cette étymologie repose sur la racine rego. Régime, traduit donc l’action de gouverner, de diriger, de guider au sens propre. Dès l’Antiquité, on a cherché à classifier les différents régimes avec Aristote. Au XVIIIème siècle, Montesquieu a distingué les régimes de confusion des pouvoirs et ceux les séparant.

Dès le XVème siècle, le terme régime s’est également appliqué pour l’ensemble des dispositions légales qui régissent un objet particulier. C’est à la fin de XVIème siècle que régime est également associé à la conduite à tenir en matière d’hygiène et de nourriture.

Quant au régime de banane, son origine est toute autre. Adapté de l’espagnol racimo, issu du latin racimus, qui signifie grappe de raisin, le mot sert à qualifier certaines plantes, comme le dattier ou le bananier, dont l’ensemble des fruits constitue une inflorescence.

Mot à mot

Ancien ou nouveau ? On appelle Ancien Régime, l’organisation politique et sociale de la France avant 1789, depuis le règne d’Henri IV. Reposant sur des structures économiques du Moyen-Âge, la société y est divisée en ordres, et le pouvoir absolu confié au roi.

Dans la nuit du 4 août 1789, la noblesse et le clergé voient leurs privilèges abolis. C’est également, juridiquement, la fin de l’Ancien Régime. Les nouveaux principes de la nation sont fixés dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : liberté, égalité des droits, propriété, souveraineté de la nation.

Le mot de la fin

Régime ou gouvernance ? Le verbe grec kubernân (piloter un navire ou un char) fut utilisé pour la première fois par Platon pour désigner le fait de gouverner les hommes. Le terme en Ancien français a d’abord été utilisé au XIIIème siècle comme équivalent de « gouvernement » puis, à partir de 1478, pour designer certains territoires du nord de la France, dotés d’un statut administratif particulier, avant de s’appliquer aussi, dans un contexte purement domestique, à la charge de gouvernante.

C’est au XIVème siècle qu’il est passé dans la langue anglaise, donnant naissance au terme governance (action ou manière de gouverner). Remis à l’honneur dans les années 1990 par des économistes et politologues anglo-saxons il est à nouveau utilisé pour désigner « l’art ou la manière de gouverner », mais avec deux préoccupations supplémentaires : d’une part, bien marquer la distinction avec le gouvernement en tant qu’institution; d’autre part, promouvoir

Leave a Reply

Your email address will not be published.